Recent Posts

Pages: [1] 2 3 4 5 ... 10
1
Ahteism & Agnosticism / Quran mentions atheists many times
« Last post by Emre_1974tr on November 23, 2021, 05:43:02 PM »
Holy Quran

69:33 For he did not acknowledge God, the Great.

4:38 Those who spend their money to show-off to the people, and they do not acknowledge God or the Last day. Whoever has the devil as his companion, then what a miserable companion!

52:35 Or were they created from nothing? Or was it they who created?

In Addition, all verses mentioning the design criticized atheism.
2
POLITICS & RELIGION / La France, l’empire de racisme et de communautariste :
« Last post by Wahrani on November 14, 2021, 04:45:46 AM »
Aussi étrange que cela puisse paraître, le communautarisme est une dérive de l’appartenance communautaire, cette dérive peut être « ethnique, religieuse, culturelle, sociale, politique, mystique», pour engendrer volontairement des confusions et des antagonismes de communautés.

Les français ne voient pas leurs crimes, mais charriant leurs lots de propos haineux et de mots dégradants contre des peuples qui ont failli être décimés par les aïeuls de ces mêmes castes réactionnaires.

Affirmer que la nation algérienne ne pouvait pas exister avant la colonisation, c’est reprendre le discours xénophobe des années 1930. La première tradition remonte à Charles Maurras, un traditionaliste chauvin et misogyne qui, était très hostile à l'idée de l'origine franque germanique de la noblesse française et par la suite il identifiait les «juifs, les protestants et les métèques» comme ennemis de la nation. Aujourd’hui, la place de l’ennemi revient aux musulmans, Arabes et Noirs.

La France colonial restera fidèle à ses idées, et à ses haines pour nous apprendre que les Français ont droit à un État, parce qu’ils forment une nation qui existe depuis toujours; pas les Algériens qui, par conséquent, doivent être maintenus dans le statut d’indigènes, euphémisme désignant un système d’apartheid caractérisé. Au mieux peut-on leur offrir une assimilation très sélective.

Or, l’assimilation, hier comme aujourd’hui, signifie l’exclusion et le déni !!!!

Ceci dans la mesure où elle exige la négation de soi, à l’image de ces figures de l’immigration qu’on complimente dans les médias, romanciers, journalistes, chroniqueurs ayant pour point commun de tenir un discours de haine contre les Algériens, empaillant tous les clichés racistes. À l’image de ce romancier qui ne s’est pas senti humilié par les propos du président français, mais par la réaction des Algériens à ces propos, ceci tient la part du lion dans le tableau des techniques et manières de procéder qui s’inscrivent dans le jeu politique.

J’ai été choqué ! C’est de l’ingérence pure et simple! D’une manière tout à fait décontractée, qui à défaut d’être légitime, a eu le mérite de réveiller la véritable nature cynique, nauséabonde, d’intellectuels qui s’efforcent de singer à qui mieux au mieux, en prêtant à tous les algériens une prétendue haine anti-française qui arrange bien leur discours inculte, nourri de abrégés aberrants aux accents zemouriens écœurants et permettre en sus, une fois encore, de donner la leçon…

En parlant des relations conflictuelles entre l’Algérie et la France, je préfère revenir à la genèse de l’esprit étatique français. Le mensonge que la France impériale et colonialiste a toujours véhiculé auprès de son peuple et aussi aux yeux de peuples du monde, est le soit disant message universelle des droits de l’homme mais la réalité est toute autre. C’est mensonge sur mensonge. Et pour cela et sans se fatiguer, l’histoire elle même nous procure des milliers d’exemples qui le prouvent.

Exploiter l’immigration comme un présage apocalyptique, participer à une vision manichéenne Française Et, mère de toutes les batailles communautaristes, prôner la primauté  du groupe colonial et le bienfait colonial.

Les français se sont conduits à traverser les siècles et se conduisent encore aujourd'hui comme des barbares, cruels, sans pitié qui ont volé les territoires de leurs colonisés, les ont réduits en esclavage, ont pillé leurs richesses naturelles et ont imposées par la force de leur religion, leurs langues, leurs cultures, incapables d'appréhender des réalités ou des concepts qui sortent de leur domaine de compétence. C'est assez marrant, 

Si on veut normaliser nos rapports avec la France, il faudra en passer par la reconnaissance d'une histoire partagée. L'Algérie est plus attachée à cette mémoire qui est pour elle l'âme et l'identité du peuple algérien. Pour la France, la guerre d'Algérie n'a pas été autant une tragédie. Elle l'a été pour des individus, mais pas pour la France dans son ensemble, ni pour sa population.

D'ailleurs de mon point de vue, la principale source des difficultés entre l'Algérie et la France, c'est cette différence d'attentes. Militairement, c'était une guerre de libération d'une puissance coloniale gagnée par l’Algérie. Politiquement, Une guerre, qui reposait sur les mensonges et les mystifications d'une politique coloniale à bout de souffle. Les accords d'Evian couvraient ce qui devait être couvert, gardant en plus la possibilité à la France de faire ses premiers essais nucléaires.

En Algérie, c'est différent. C'est une mémoire collective qui reste vivante avec plus de capacité à regarder ce passé avec lucidité. L’Algérie demande uniquement la reconnaissance de ce passé dans son entièreté, y compris dans ses zones d'ombres et se moque éperdument des histoires pseudo mémorielles. Il sera plus facile de normaliser les rapports avec la France sur d'autres sujets. 

C’est beaucoup de naïveté et d’amateurisme qui conduit cette politique qui vise avant tout à faire croire aux français qu’il agit d’une politique, témoigne de la faiblesse morale de l’orateur. L’air actuel est à l’insulte, le mépris, la haine de tout ce qui vient du sud spécialement d’Algérie.

Le gouvernement français a de tout temps joué un double jeu en Afrique et particulièrement en Algérie. J’aime bien les articles des journalistes occidentaux, rien que pour se plaindre de la haine antifrançaise, nous rapportent des questions du type :

«S’ils haïssent tant la France, pourquoi viennent-ils?».                                                     

«Le Sahara ne faisait pas partie de l’Algérie avant la colonisation. »                               

«Dire que la France a créé l’Algérie est une autre erreur historique.

De l'avis de Benjamin Stora historien français, la présence ottomane en Algérie ne signifie pas nécessairement qu'il n'y avait pas d'État algérien : "Sous l’empire Ottoman il n’était pas nécessaire de passer par la Turquie pour avoir des attributs de souveraineté, mais on était membre de l’empire Ottoman quand même".

Et d’expliquer que "c’était le cas de tous les pays de l’empire Ottoman", rendant dans la foulée hommage au rôle joué par l'Algérie et l'Empire ottoman dans l'accueil des minorités, y compris la minorité juive qui a fui l'inquisition espagnole de la reine Isabelle la Catholique après la promulgation du tristement célèbre "décret de l’Alhambra" de 1492 portant expulsion des Juifs.

Citée par le quotidien "La Croix", Isabelle Grangaud, directrice de recherches au CNRS rattachée au Centre Norbert Elias à Marseille et spécialiste de l’histoire du Maghreb ottoman, réagissait de son côté en déclarant : "Les Ottomans présents sur le territoire sont peu nombreux, et ils servent à faire tourner la machine étatique et militaire. Au contraire de la France qui mise sur une colonie de peuplement"

"Cette comparaison (entre la présence ottomane et celle française en Algérie) pose problème, parce qu’elle confond des modalités d’administration et d’autorité politique très différentes", affirme-t-elle.

Et d’expliquer : "Le poids de l’empire ottoman comme puissance tutélaire était bien moindre que celui de la France en Algérie (…) ".

Les propos d’Emmanuel Macron sur l’inexistence de la nation algérienne avant la colonisation empruntent directement à la rhétorique de la colonisation : avant les Français, il n’y avait rien. « Le fait que le sentiment national algérien ne se soit généralisé qu’au moment de la guerre est une réalité. Mais comme le sentiment d’appartenance à la nation française qui ne s’est vraiment installé qu’après la Révolution », tance l’historien.

Dans les rangs des historiens aussi c’est la sidération. Un président devrait-il dire ça ? « Ce n’est pas aux États d’écrire l’histoire et de dire ce qu’il en est de la nation algérienne à une certaine époque », s’indigne l’historien Gilles Manceron.

Car si l’Algérie n’existait pas avec les frontières que nous lui connaissons aujourd’hui, le pays existait avant l’arrivée des Français en 1830, et avant même celle des Ottomans (ancêtres des Turcs) en 1512, « des embryons d’État sur ce territoire du Maghreb central », retrace Gilles Manceron. Puis, il y eut l’occupation ottomane du XVIe siècle au XIXe siècle, stoppée par la conquête de l’Algérie par les Français.

C’est dire à quel point le Peuple Algérien n’a jamais perdu ses repères en dépit des vicissitudes de l’histoire ce sont là les fondements de sa fierté légendaires Quant à la morale bien-pensante sur la culture et la civilisation, aucune leçon à recevoir d’un pays qui refuse d’assumer ses responsabilités envers sa propre histoire.

J'ai dit un peu de regret, mais sans trop en faire, en fait tout simplement un regard lucide sur notre histoire partagée. C'est la meilleure démarche pour entamer une nouvelle page des rapports entre la France et l'Algérie. Il ne s'agit pas de faire pénitence, ni de faire fausse repentance, mais de solder certains comptes mémoriels, lucidement. C'est encore probablement trop tôt. La France est  aujourd'hui un  pays malade et une analyse dépassionnée est impossible. Ce sont des polémistes, des charlatans, des alchimistes, qui croient dur comme fer à la nation française, qui en fait ne se rapporte à aucune substance ; elle est aussi artificielle, imaginée, et portée sur l’exclusion que n’importe quelle autre. Elle n’existe qu’en tant que biais cognitif dans l’esprit de ceux qui en font l’aiguillon d’un projet politique aujourd’hui totalement anachronique.

Un peu d’histoire, la France fut un produit de plus réactionnaire. La réalité est que la France est un État territorial dont la population est le fruit de brassages historiques qui empêchent de croire à quelque pureté des origines ou à quelque définition substantielle de la nation française.

Royaume des Francs Saliens

Les familles royales des Mérovingiens. 

Les Carolingiens une dynastie de rois francs qui règnent sur l'Europe occidentale.

Les Capétiens  une dynastie princière d’origine franque

La dynastie des Valois branche cadette de la dynastie capétienne

La dynastie de Bourbon est une branche de la dynastie capétienne.

Le royaume wisigoth d'Occitanie, fut le premier des grands peuples barbares qui s'établirent sur le territoire de l'Empire romain.

L’aïeul commun serait Clovis, converti au christianisme en même temps qu’il fondait sa première dynastie qui unifie les royaumes francs en exécutant les autres rois francs saliens.

Tous ces royaumes revendiquent pleinement ascendance franque germanique.

Reconnu comme héros national par les Identitaires, Charles Martel repousse l’invasion musulmane près de Poitiers. Ce brave vaillant aurait sauvé la civilisation franque et chrétienne de la menace islamique. Dans les faits, il n’y a jamais eu d’invasion arabe à Poitiers, juste quelques razzias ponctuelles pratiquées par les troupes des califes arabo-musulmans qui règnent au sud des Pyrénées.

Charles Martel est intervenu dans le but d’agrandir son territoire. A cette époque, la France n’existe pas et n’existera pas avant des siècles. L’idée d’une nation française défendant son territoire à Poitiers n’a donc aucun sens.

1789 la chute de la monarchie, L’abbé Sieyès un homme d'Église, élu député proposait de :

«Renvoyer dans les forêts de la Franconie toutes ces familles (nobles) qui conservaient la folle prétention d'être issues de la race des conquérants et de succéder à leurs droits  En vérité, si l’on tient à vouloir distinguer naissance et naissance, ne pourrait-on pas révéler à nos pauvres concitoyens que celle qu’on tire des Gaulois et des Romains vaut au moins autant que celle qui viendrait des Sicambres, des Welches et autres sauvages sortis des bois et des étangs de l’ancienne Germanie. "

La monarchie destituée, L’idée s’impose que l’identité nationale correspond à une race originelle, il fallait trouver aux citoyens révolutionnaires une nouvelle origine commune.

C’est ainsi que naissent les ancêtres gaulois. Ils ont le bon goût d’être païens et d’incarner la vaillance d’un peuple résistant à l’envahisseur, comme Vercingétorix face à César. 

Ces ancêtres instillent pour la première fois l’idée que les Français sont un peuple unique, fondus dans le même moule. Mais cette France tartuffe occulte son passé multiculturel, alors que son histoire aux ancêtres les Gaulois, à Charles Martel, à la révolution et à sa puissance coloniale.

Questionné sur l’histoire de France le général de Gaulle aurait répondu : «Pour moi, l’histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Il y a donc à l’évidence débat sur les origines, ce qui nous appelle à parler de Français de souche.»

Faut-il comprendre que les Francs était un peuple germanique qui ne recula devant aucun crime pour s'assurer la domination de tous les Francs.

Certes l'histoire est vraiment une comédie, il n'y a que des idéologues, des politiques, des identitaires xénophiles qui dominent et sert à justifier leur politique.

Même la langue française ne fut pas toujours celle des ancêtres de tous ceux qui se définissent aujourd’hui comme Français. Avant la Révolution, la majorité des citoyens français ne la comprenait pas ou ne savait pas la parler, le français n'étant pratiquement pas parlé dans les campagnes et très peu usité dans les territoires frontaliers, un quart des Français ignorait totalement cette langue et un dixième (réservée aux élites), seulement la parlait couramment.

La langue française s’est imposée au prix d’une violence exercée, elle l’est encore aujourd’hui, contre une multitude de langues locales des éléments ethniques et religieuses qui, bien avant les immigrations récentes, étaient à leur tour multiples.

Ce n’est pas du tout un hasard si mes réponses ont pour l’essentiel porté sur des éléments politiques et historiques. Car si, en l’occurrence, la France a introduit quelque chose en Algérie, c’est bien le mythe de la nation française naturelle préconisant la portée nettement coloniale d’effacement de l’histoire du colonisé. Et c’est précisément contre cette négation que s’est forgée la conscience proprement algérienne de l’élite lors du déclenchement de la lutte pour la libération du pays.

Tordre les faits historiques ne sert à rien sauf à excuser et cacher la véritable gabegie que subit l’Algérie actuelle depuis plusieurs décennies. Cracher sans cesse sur autrui pour se construire une identité est totalement contreproductif d’autant plus que pour la France de 2021 et pour la grande majorité des Français la période coloniale reste un plus politique qu’historique pour en faire un fond de commerce.

Et bien sur, aucun mot des frasques de la France !!!!!

Aucun mot sur la présence Française au Mali sous couvert d’opération Anti terroriste alors qu’elle en libère plus de 200 éléments terroristes aux limites de la Frontalière Algérienne, tout en payant une rançon de plus de 10 Millions d’Euros une forme de financement du terrorisme. Mais le principal enjeu de la présence au Sahel permettant de tester les armes françaises en conditions réelles et de vanter leur efficacité et surtout de sécuriser sur le long terme son accès aux multiples ressources naturelles que détient la région du Sahel. 

Aucun mot des charges incessantes de la presse et des autres médias français à la solde de patrons de presse rien de tout cela, tout est la faute à ces méchants algériens qui empêchent la France d’avoir les coudées libres en Afrique du Nord. Une interprétation de la politique algérienne qu’on a plus l’habitude de lire dans les écrits de la presse est une vielle marotte de la presse française en pleine contradiction avec tous les indices de développement (l’IDE de l’Algérie est le meilleur d’Afrique), il serait grand temps pour le français de changer de lunettes. Il ne sert à rien de rabaisser ses réalisations en espérant un retour au confort supposé de la présence française. L’Algérie ne retournera jamais dans le giron français et la France est appelé à oublier son passé colonial.  C’est à prendre ou à laisser.

Le plus dur reste à faire, il nous faut poursuivre nos relations avec des partenaires dans une égale dignité sans condescendance ou quelque relent de race supérieure. On ne peut pas objectivement avec la France faire comme s’il ne s’est rien passé. Le passé ne peut pas passer quand un nombre de considérants fondamentaux ne sont pas réévalués.

La presse française nous a habitué à chaque échéance électorale en France par l’image du  fonds de commerce de tout les nostalgériques d’une mémoire enfermée, par des attaques lancinantes contre des Français musulmans aux risques de remettre aux calendes grecques l'utopie toujours recommencée du grand remplacement. Il est curieux que les pyromanes qui attisent les haines aient les coudées franches et une présence lourde dans les médias. Toute cette haine est entourée d'un intellectualisme assez pompeux.

Probablement le complexe du discoureur !!!!!
3
« Qui peut être réellement de souche ? Même les arbres viennent d’une graine amenée là par un oiseau ». Jean-Luc Raharimanana, écrivain malgache.

Français de souche s'oppose à Français de papier, ça veut dire quoi au juste ?

Il est clair que, d’un point de vue ethnique, un Français de souche, ça n’existe pas, ceci effraie tous les Français d'origine multiple. La France, un pays où le métissage est généralisé même Jeanne d'Arc était une laborieuse immigrée?

La France est-elle une terre d'accueil ou un territoire conquis par l'immigration ?

A en croire les Français de l’immigration, c'est une terre d'accueil en fonction des crises et des guerres. Mais à en croire les autres, c'est une terre conquise.

Ce sont des polémistes, des charlatans, des alchimistes, qui croient dur comme fer qu'ils vont réussir comme les théoriciens fumeux créateurs des Lebensborn ("source de vie"), ne faire reproduire sur des critères préétablis par eux-mêmes, que des enfants parfaits, grands, blonds aux yeux bleus, une sorte de race supérieure, un peu comme les supposés Français de souche se veulent être.

Ainsi donc je dois dire bravo aux Français de souche, ayant Vercingétorix comme ancêtre, mais presque tous issus de l'immigration. Dans les asiles certains se prennent pour Napoléon, mais ils sont plus nombreux en liberté à se croire de souche de qui et de quoi et depuis quand ?

Les immigres de la 2 et 3° générations sont stigmatisés comme Français d'origine ou de culture autres ?

Mais tierces à quoi, à quelle culture, à quelle histoire commune !

Pour rappel historique La notion de nation millénaire n'est qu'un fantasme, mais tout juste    un pays sans temporalité qui veut se faire d'Histoire. Les Gaulois ont vu leur culture, leurs dieux, leur tradition orale disparaître et se dissoudre dans la civilisation gréco-romaine.

La France porte le nom d'un peuple étranger (Francs) et parle une langue latine (des Romains). Ce n'est pourtant qu'au début du XIVe siècle qu'on parle de la  nation de France; et ce n'est qu'après le conflit opposant Philippe IV le Bel roi de France de 1285 à 1314, au pape Boniface VIII.

Les Identitaires français ne tarissent pas d'éloges sur Charles Martel. C'est presque pour eux un héros national. Ses victoires sauvèrent la France de la domination Musulmane. Je ferai remarquer que pas plus que le Calife Abd-er-rahman, Charles Martel n'était pas un Français. C'était un envahisseur plus barbare que les Musulmans. Les faits répondent d'eux-mêmes et se résume par ces mots : trahison, pillage, crimes, misère effroyable, barbarie profonde.

Dans une France chrétienne sans unité culturelle avant Jules Ferry: une majorité de ses habitants ne parlent pas français, mais avaient des langues maternelles, des patois, dialectes et des parlers régionaux. 

Les Parisiens étaient choqués par les pratiques religieuses des immigrés finistériens.

Je  peux également cité  comme exemple que lors de la Guerre mondiale 14-18, plus de 50% des soldats envoyé au front comme chair à canon, ne parlaient même pas le français mais les patois de leur différente région. C'est Offenbach, un allemand, qui invente les grands airs du french cancan.

Tous les peuples du monde sont issus d'un brassage, et le peuple français ne fait pas exception. L'usage de l'immigration pour pallier certains problèmes est une idée évoquée pour   trouver de la main-d'œuvre pas chère, trouver des soldats, trouver des personnes pour combler le déficit démographique. En fait c'est l'intérêt national qui incite pour l’adoption des législations qui ont pour but de transformer les étrangers en nationaux.

La première loi française sur la nationalité est votée en 1889. A partir de cette date, les enfants nés en France de parents étrangers eux-mêmes nés en France deviennent automatiquement français à la naissance, alors qu'auparavant, les familles avaient toujours la possibilité de conserver leur nationalité d'origine. Les enfants nés en France de parents nés à l'étranger deviennent français à leur majorité de façon quasi automatique. Cette loi encourage aussi les naturalisations.

En réintroduisant la figure de l'ouvrier immigré, inclut dans les luttes des travailleurs immigrés, sur fond de résurgence du racisme et de violences, un nouveau maximum est atteint pendant « l'été rouge » de Marseille, en 1973, qui fera sept victimes, toutes originaires du Maghreb. Dans les années 1980, avec la crise économique, le discours sur l'identité nationale qui avait quasiment disparu pendant les Trente Glorieuses resurgit sous l'impulsion du Front national qui impose dans le vocabulaire courant l'expression « identité nationale » en montrant du doigt les immigrants présentés comme une menace pour la France. C'est sans doute ce qui a facilité l’amplification des discours identitaires dans l'espace public français.

Ce consentement est un vrai tournant de la politique française: la figure du travailleur immigré s'efface au profit de celle du musulman. La question de l'intégration de la troisième génération d'origine maghrébine fait irruption dans le débat alors que tous ses membres sont français de parents eux-mêmes nés en France.

Au cours des années 1980, la lutte a été féroce pour définir cette identité immigrée et c'est à ce moment que le mot « beur » est apparu. Mais, dans le contexte de crise économique et du développement du terrorisme international, c'est l'image négative qui l'emporte. Cela a eu un effet dramatique sur tous ces jeunes, les garçons surtout. Les années 1990 sont l'une des périodes les plus sombres dans l'histoire de l'évolution des représentations des immigrés.

Les autorités envisagent la collectivisation de personnes étrangères. Le thème de l'intégration tient alors l’assimilation qui apparaît dans ce contexte et prend le sens d'appartenance à un État sous des conditions d'accès à la communauté nationale.

Toutefois il se trouve que ces gens issus d'un brassage ont au cours des années en traversant l'histoire ensemble, acquis des repères culturels communs donc ce qui désignerait l’identité de la France et celle des Français, c’est plus encore la culture que le sang.

Cela veux dire que ces immigrés ont fait la France, et qu'ils font de facto partie de l'histoire de France...au même titre que les Bretons.

Par exemple certains Français sont relativement d'origine franque.

Est-ce pour autant qu'ils se sentent plus proche d'un Allemand ou d'un Hollandais que d'un autre Français ?

Le sang Arabe et Berbère est d'ailleurs assez largement infusé dans les veines des populations de la vallée de la Garonne, La Gascogne, le Béarn, le Roussillon, de Narbonne, de Carcassonne sont-ils de souche Arabe ou Berbère ?

L'expression « immigré » disparaît, ne reste plus que celle d'« Français d’origine étranger». Comme si le terme ne désignait plus un parcours mais une apparence. Les gens sont enfermés dans une catégorie et l'aspect devient empêchant, avec un effet sur le travail et le logement et l’apparition des phénomènes de ghettoïsation, de ségrégation ethnique ou les replis identitaires, une perception de dévalorisation sociale ou encore la peur de devenir un  étranger de l’intérieur  du son milieu social.

Au bout du compte, beaucoup de choses se combinent pour faire incliner des situations discriminatoires dont les “minorités visibles” sont victimes et leur faire endosser le profil du délinquant avec des problématiques de l’exclusion, de la discrimination et de la ségrégation. Dans un tel contexte, les immigrés, ou perçus comme tels, deviennent le bouc émissaire idéal.

Les préjugés sur les migrations sont nombreux, encore plus en temps de crise, et engendrent une mutation du racisme envers les immigrés et leurs descendants.

Les jeunes Français d’origine étrangère ou migrants sont alors les coupables parfaits. Mais ce sont des idées fausses qui ne reflètent en aucun cas la réalité des migrations. Il en est de même de la discrimination, qui renvoie à l’individu une image négative de lui-même. Le discriminé vit un véritable sentiment de honte et des souffrances terribles qui le renvoient à un état de vulnérable :

Le fait que vous ne soyez pas inséré par le travail, ça met des barrières là où il n’y en a pas. Ça sépare… tout est à recommencer. On a pourtant été sur les mêmes bancs d’école” disent-ils très souvent.

Le discours est fréquent chez les personnes qui croyaient dans l’école de la République mais qui subissent la discrimination. Ne pas être inséré, c’est vous renvoyer à votre propre responsabilité, comme si tout cela était votre faute.

Dans un empire de racisme, l'égoïsme et l'individualisme sont le produit d'une construction qui s'oppose à sa nature profonde. Aujourd'hui, M'Bappé, Karim Benzema et les autres de l’équipe de foot de France font partie des stars les plus populaires et des plus connus France, sont ils considérés des français de souche ou Française d’origine étrangère. La couleur de peau a une importance différente en France avec ces joueurs c’est la paille et la poutre.

Au cours des dernières décennies, de nombreux politiciens d'extrême droite ont remis en cause la francité de l'équipe nationale en raison de la couleur de peau des joueurs en déclarant qu'il était "un peu artificiel de faire venir des joueurs de l'étranger et de l'appeler l'équipe de France".

Pourtant la plupart de ces joueurs sont nés et élevés en France comme étant vraiment français.

Un journaliste sportif avait dit :

Les partisans de l’extrême droite ne doivent pas oublier que ce sont les immigrés qu’ils traitent de tous les noms d’oiseau qui sont en train de faire de la France ce qu’elle est actuellement et sera encore plus demain dans d’autres compétitions.”

En final ce sont des Français juste pendant les 90 Minutes de jeu du Match, et deviennent français avec une identité culturelle plurielle.

Ironie subliminale, disent certains. !!!!!

Certainement Eric Zemmour un sinistre polémiste regrette qu’il n’y ait pas de Bretons en équipe de France.
4
POLITICS & RELIGION / Les Palestiniens auront-ils le Droit de se défendre !!!!!!
« Last post by Wahrani on November 14, 2021, 04:40:10 AM »
Après avoir spolier des terres, détruire des villages Israël soutenu et financé par les USA ne cesse d’incriminer les palestiniens ainsi qu’à tous ce qui apportent un soutien morale à la résistance des Palestiniens et le bellicisme est du côté israélien, les palestiniens résistent comme ils peuvent, leur violence revêt au moins une légitimité, celle de la résistance, de la survie, du désespoir.
La violence israélienne est une violence d’usurpation, d’épuration. Par contre, des Intifada à répétition, jusqu’à ce que le droit à l’autodétermination des palestiniens sur leur terre ancestrale soit non seulement reconnu mais effectif, il faudra y compter, ne pas s’en étonner et encore moins s’en offusquer, si on a la juiverie du sionisme de se prétendre démocrate et humaniste. Le discours des sionistes devient de plus en plus racialement, fascisant même et la haine qui s’en dégage, n’a plus rien a envier au nazisme, pourtant sans la Shoah, dit-on, Israël n’aurait jamais vu le jour ; et c’est sur elle que repose désormais la légitimité d’Israël, mais pour les Palestiniens n’ayant jamais cessé, leur lutte anti-coloniale continue en se réinventant en permanence avec chaque génération, toujours de plus belle, et ne cessera qu’avec la fin du  néonazisme juif.
Le néosionisme (ou néo-sionisme) est un mouvement ultranationaliste et religieux apparu en Israël après la guerre des Six Jours. Principalement représenté au sein des colons israéliens, le mouvement revendique l’annexion de la Cisjordanie (appelée Judée-Samarie par les partisans d’une telle idée) à Israël et l’expulsion des Arabes palestiniens.
Je rappelle ici que Yitzhak Rabin a été assassiné par un colon juif, est hautement caractéristique de l’influence politique exercée par les néo-sionistes au sein des gouvernements successifs d’extrême droite au côté desquels le Hamas n’est qu’un gamin.
Ensuite si on regarde l’évolution de ce que les médias appellent un « Etat démocratique » on fait le tragique constat qu’il est dominé par ses extrémistes, dont actuellement le sinistrement célèbre Netannyahou (Premier Ministre depuis 1996) et ses acolytes, mais aussi les fanatiques religieux ou sionistes fascisants. Dérive raciste et fasciste, enfermement dans une paranoïa très dangereuse pour toute la région condamnée partout dans le monde sauf ses propres géniteurs (USA.GB.EU)
Au passif d’Israël, les multiples spoliations des Palestiniens, le vol de leurs terres et maisons, les brimades et surtout des massacres de populations civiles. Crimes contre l’humanité.
Alors, Israël «soutenu et financé par les Etats-Unis» est-il légitime ?
Si on répond en prenant en compte son évolution actuelle, la réponse devient négative, Israël est un facteur de déstabilisation, un cancer pour l’humanité.  Une seule logique, pour Israël : celle de la violence, celle de la confrontation, toujours plus brutale. Arrogante. Celle de la suprématie militaire, qui ne garantit nullement la sécurité, ni même la survie, ce n'est pas une question de morale, c'est une question de lucidité, d'intelligence, de bon sens, de raison politique. Faute de quoi c'est jouer perdant. Jamais une armée n'a écrasé son adversaire, civils compris, sans que son gouvernement n'ait affirmé défendre les intérêts supérieurs et la sécurité de son propre peuple.
Nous entendons toujours qu’Israël a le droit de se défendre contre quoi : Des pétards de fabrication locale que le sionisme gonflant en Missiles téléguidés à longue portée en dizaine de milliers de roquettes prétendument lancées à partir de Gaza et n’atteignent aucune cible et encore plus improbable les chances qu'elle fasse des victimes Israéliennes. Les roquettes tirées en très grande quantité coûtent une véritable fortune, et demandent une véritable industrie pour la fabrication. Eh oui, il y a un blocus !
Lancé une roquette de 250 kilos vers l'aéroport de Ramon, situé à plus de 200 kilomètres de la bande de Gaza". Si ce n’est pas du tirage à la ligne ! Les roquettes de Gaza juste un abcès de fixation.
A l’analyse des derniers évènements, une odeur de fin de règne commence à flotter dans l’air, ceci rappelant fiévreusement l’événement «OAS » des derniers temps de l’Algérie Française.
Le religieux juif a rendu la Bible truffée de légendes, de contes, de récits de mythes et créé une histoire sur mesure pour exister au milieu des autres civilisations l'entourant qui le dépassaient et ignoraient carrément son existence tellement qu’il était insignifiant.

Les Romains avaient détruit le temple des juifs.

L’Occident (l’Europe) a, depuis surtout l’avènement du Christianisme, voulu se débarrasser des juifs de son territoire, que ce soit :

En Russie (pogroms).
En Grande Bretagne (l’expulsion des Juifs du royaume du XIIIe au XVIIe siècle).

En Espagne (l’expulsion des juifs d’Espagne en 1492).
En France (rafles et déportations des juifs en 1942)
En Allemagne (la Shoah), etc..

La raison est simple, l’Occident ne veut pas de retour de juifs chez lui, alors il encourage coûte que coûte la Alya et l’état d’Israël.

Aujourd’hui dans la société Israélienne de culture essentiellement religieuse, plus de 85% de sa population conservent un passeport étranger qui leur permettra de quitter à tout moment le pays. Israël ne constitue donc pas un État à proprement parler et surtout avec une économie artificielle financée par le Trésor Américain donc juste un état militaire faisant fonction d’une base militaire des USA, un satellite de l’Oncle Sam à qui il doit tout pour sa survie.

L’Etat d’Israél ne dispose d’aucune constitution, Israël a recouru à ce qu’il appelle les «Lois fondamentales», guidées par l’engagement de l’État à la suprématie raciale pour un apartheid juif israélien Ashkénaze.

Les faits de la colonisation des néo-sionistes en Palestine :

La mince bande de Gaza est le corridor au bout duquel les Palestiniens ont reçu des salves de mitraillettes tenues par des soldats avec une couche culotte postés sur une hauteur d’où ils ne pouvaient pas manquer leurs victimes. Les snipers en tuant 50 jeunes gens et en en blessant plus de 1000 n’ont accompli aucun exploit. 30 000 Gazaouis manifestaient sans arme la Journée de la Terre comme le font les Palestiniens depuis des décennies, demandant que se concrétise enfin le droit de retourner chez eux pour les réfugiés, ils sont près de 7,5 millions en 2019.

Les Médias ont titré «affrontements», «heurts» qui place le colonisateur sioniste en victimes, et les colonisés palestiniens en bourreaux, mais qui aussi déplacent la question politique de ce conflit sur un terrain religieux, traduisant l’idée d’un Hamas fanatique parce que religieux, face un israel soit disant non religieux et donc démocrate et supérieur. Le but est de réduire le crime d’Israël à une riposte disproportionnée dans sa nouvelle offensive contre Gaza. Cette même presse occidentale a tout bonnement à quelques exceptions près a pris ouvertement partie pour le bourreau contre la victime, Beaucoup d’hypocrisie pour ces grands défenseurs des Droits d’homme.

Le chef du gouvernement du régime sioniste s’est félicité de l’exécution parfaite du programme prévu avec atteinte du nombre de morts prescrits. Une armée d’Israël «soutenue et financée par les Etats-Unis » se doit d’obéir aux ordres et de remplir les objectifs fixés pour faire comprendre aux Palestiniens, qu’ils doivent à admettre dans leur conscience qu’ils sont un peuple vaincu. Mais nous voyons que les résistants palestiniens se battent avec les moyens de bord, c'est-à-dire très limités et lancent des roquettes «d’honneur» plus pour montrer leur dignité de ne pas plier à la colonisation que de faire réellement des dégâts. Quant à soldats barbares de la Tsahal ont démontré dans les massacres des populations palestiniennes le nihilisme sanguinaire qu’ils mettent en pratique.

L’armée israélienne a maintenu la pression sur la bande de Gaza, renouvelant raids aériens et tirs d'artillerie sur l'enclave palestinienne densément peuplée, ce qui consiste en une épuration ethnique pure et simple de la Palestine de ces citoyens autochtones, il s’est encore une fois avéré au monde entier dans sa pure barbarie, à travers le massacre systématiques de femmes d’enfant et de vieillards à Gaza.

Declaration de Yosef Weitz, avec son Comité de Transfert donne l’opportunité de lancer des plans de longue date de "transfert" (nettoyage ethnique) du peuple palestinien hors de ses terres :

" Je suis de plus en plus dévoré par le désespoir. L'idée sioniste est la réponse à la question juive en Terre d'Israël; seulement en terre d'Israël, mais pas que les Arabes [palestiniens] doivent rester une majorité. L'évacuation complète du pays de ses autres habitants et le remettre au peuple juif est la réponse. " (Expulsion des Palestiniens) ".

Weitz écrivit dans son journal au sujet du nettoyage ethnique de quelques villages palestiniens de la région de Haïfa:

"J'ai été heureux d'entendre de lui [un officier de la Haganah] que cette ligne était adoptée par le commandant ... pour effrayer les Arabes [palestiniens] tant que la peur provoquée par la fuite était sur eux." (Israël: une histoire)

Qui dit mieux que cet axe du mal !

Surtout pas le Hamas avec sa charte, très souvent pris en prétexte par Israël, lui qui voulait juste renvoyer les colons sionistes à leur diaspora divine.

Ironiquement, que les Israéliens, les sionistes croient encore (ou peut-être veulent-ils croire) que le peuple palestinien a volontairement abandonné ses maisons, ses fermes et ses terres.

Israël soutenu et financé par l’Occident a besoin beaucoup plus de guerres que de paix pour survivre, Mais comme tout projet colonial, il s’effondrera tôt ou tard, et cela n’a rien à voir avec sa légitimité biblique.

Mais un jour cet Israël bien que soutenu et financé par les Occidentaux, sera vaincu militairement, sera humilié moralement et chassé physiquement !!!!!!!
 
https://kadertahri.canalblog.com/

5
POLITICS & RELIGION / Une guerre médiatique du Maroc contre l’Algérie :
« Last post by Wahrani on November 14, 2021, 04:36:22 AM »
Sur mon blog, je me suis aperçu tout récemment la disparition d’une cinquantaine de commentaires de mes amis Marocains, je me suis demandé pourquoi ces suppressions subites, Aussi il m’a suffit de lire quelques journaux marocains, des sites marocains, pour comprendre qu’une guerre médiatique avait été lancée contre mon pays, par des articles hostiles, à croire que les journaleux et bloggeurss marocains n ont rien d autre de mieux à faire que d’étaler des problèmes sociaux existant en Algérie, et d occulter, ceux beaucoup plus graves, qui existent au Maroc. 
 
Pourtant comme un bon nombre d’Algériens, je suis profondément attaché à l’idée que les deux pays, les deux peuples ne font qu’un et que, nous sommes liés ad vitam æternam. Je suis, liés à notre voisin Marocain par la proximité de ma ville natale à la frontière de celui-ci, surtout par le fait historique, ce pays voisin  a, pendant des dizaines d’années, accueillis et donné refuge à des centaines de milliers d’Algériens fuyant les persécutions coloniales.

A l’instar de mes compatriotes, je suis un chaleureux fan de la culture Marocaine un patrimoine d’une grande richesse, sans nous enfermer dans de quelconques réduits culturels, les chanteuses/chanteurs Marocains ont fait vibrer notre jeunesse, ils ont marqué notre génération, et nous ont rendu la fierté d’être ce que nous étions c'est-à-dire un peuple Maghrébin. Ils ont chanté l’amour et la fraternité, nous avons aimé les écouter comme nous aimons encore le faire. 

Pour les pseudos arguments de ces attaques médiatiques, tout semble être permis entre: refoulements de délégations, campagnes médiatiques virulentes contre le voisin, guerre des déclarations officielles, instrumentalisation de la question de la fermeture des frontalières, le tout couronné par une bataille diplomatique croisée dépassant parfois toute convenance autour de la question du Sahara occidental.

En effet les médias du Makhzen ont toujours su orchestrer ce type de campagnes qui tendent à discréditer les voisins algériens pour l’accuser de vouloir déstabiliser de facto le Maroc et se déclare comme un pays victime de l’ostracisme des autorités Algériennes.. Toutefois pour le sujet Marocain, cette guerre est inutile, elle a usé le peuple marocain, en butte à des problèmes socio-économiques quotidiens, causant de plus en plus sa paupérisation, et hypothéquant le bradage des richesses naturelles. Quoique  les médias du Makhzen sachent trop bien que l’Algérie ne pourrait jamais atteindre le seuil du bas-fond comme c’est le cas pour le Maroc, un pays en faillite totale.

Certains auteurs d’articles avec un style proche de l’ironie et du sarcasme parlent de guerre économique, guerre diplomatique menée par l’Algérie, qui se traduit par une course aux armements et la fermeture des frontières et un soutien à la cause légitime de la lutte du peuple Sahraoui pour se défaire d une occupation.

Sur le plan diplomatique, toute la presse internationale fait état de la dépense de milliers de Dollars par le régime Marocain pour entretenir les lobbies Français et Américains en vue d’un soutien majeur aux thèses Marocaines, sur l’occupation du Territoire Sahraoui. Donc c’est bien une diplomatie de polichinelle, Il n y a rien de pareil pour l’Algérie. L’Algérie a toujours été un pays soutenant les mouvements de libération, il fut un temps, Alger était appelée, la Mecque des mouvements de résistance.



J’estime qu’il est important à l’Algérie de disposer d une Armée moderne et bien équipée, c’est légitime pour défendre un vaste territoire ce qui demande des moyens beaucoup plus importants, sans compter que l’Armée Algérienne reste surtout une Armée Populaire nationale, dépositaire de l’héritage historique de l’Armée de Libération Nationale. 

Sur la fermeture des frontières, elle a été le résultat de tensions entre les deux pays, entretenu par le Makhzen Marocain. Elle est aussi le résultat de vastes trafics de drogue, de pétrole, et de produits alimentaires, entretenues par des Marocains au détriment du peuple Algérien. Par contre, on peut comprendre la préoccupation de la population de l’Est Marocain qui sont ainsi privé de certains produits provenant d Algérie.

La frontière est fermée depuis 1994, et à chaque fois qu’il y a des révélations sur un dysfonctionnement du Royaume ou un scandale dans des histoires du Palais et des affaires policières du régime, la presse du Makhzen mise sur l'hypothèse de la main des Algériens,  qui restent bien heureux que leur presse les défendent et réagisse face aux agressions incessantes des défenseurs du royaume marocain et Merci à eux de nous informer que « le roi des pauvres » ne figure pas sur la fameuse liste du Panama Papers, et ce pour des strictes raisons de discrétion, mais seulement son secrétaire particulier y figure !

Pour la pseudo presse makhzenienne on sait que la soumission de laquais au Palais est acquise depuis longtemps, cela est bien plus dangereux et suicidaire de vouloir s’aventurer dans les questions sociales de la population du Rif,  il me semble, à la lecture, que la personnalité du Roi du Maroc en saisit suffisamment pour son grade.

Les auteurs de cette guerre médiatique oublient de nous rappeler la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, ce dont il s’agit, un «deal», un pacte donnant/donnant entre le Maroc et USA (dont Israël est le 51ème état).
Et le deal, c’est : Occupation (de la Palestine) contre Occupation (du Sahara Occidental).

C'est-à-dire en terme diplomatique, un soutien dans les instances internationales pour l’annexion du territoire Sahraoui, et en échange un soutien  au minimum par une abstention et un silence, à la politique d’expansion d’Israël au Moyen-Orient et la spoliation du peuple Palestinien. Le soutien de l’Empire a un prix, quel que soit le guignol à la tête de l’Empire.

Peut-être un rideau de fumée dissimulant à l’opinion marocaine, en matière de politique étrangère avec la main tendue à l’Algérie, suivi par des campagnes médiatiques virulentes, guerre des communiqués et des déclarations officielles, instrumentalisation de la question de la fermeture de la Frontière, le tout couronné par une bataille diplomatique croisée dépassant parfois toute convenance. Pour le Palais, seule l’autonomie du Sahara marocain est acceptable, car il y va de la survie de la marocanité et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Certain courant de la presse royale de l’étroitesse d’esprit, de l’égoïsme et des magouilles n’a de cesse d’évoquer la vision d’un probable conflit armé avec le voisin algérien, très certainement sur conseils et recommandations du nouveau allié de taille Israël qui finira par réaliser son eschatologique à activer les braises de la guéguerre obsessionnelle contre l’Algérie.
Ainsi apparaît l’appétit ambitieux de l’institution monarchique du Maroc!!!!

J’ai été vivement scandalisé par l’opinion d’un super chaouch Marocain, qui avait dans son article écris en la circonstance, que l’Algérie reste un pays sans histoire, sans passé, cette fâcheuse équivoque a sans doute provoqué la redistribution du sens de l’histoire et l’hypothèse du déni se confirme.
Cet article sent la propagande à 100%., on croit lire la même propagande israélienne, qui occulte l’occupation et l’existence du peuple palestinien. Les propagandistes, le Maroc et Israël utilisent toujours les mêmes ficelles qu'à l'époque de Heinrich Himmler et Joseph Goebbels ministre de la propagande du Reich n’hésitait pas à dire qu’un mensonge répété dix fois restait un mensonge, mais que répété dix mille fois il devenait une vérité !

Ces appropriations des terres organisées sont habillés de sources bibliques et des liens d’allégeance liaient les habitants du Sahara aux sultans du Maroc, qui en fait ne prouvent en aucun cas un droit la souveraineté sur ces tribus. Soit dit en passant, aucun pays ne reconnaît la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara Occidental, au regard du droit international ce territoire  n’a jamais été marocain mais un territoire en voie de décolonisation.
Aussi, un peu d’histoire pour rappel :
En 1955, l’Espagne devenait ainsi membre de l’ONU, elle s’est engagée par conséquent à respecter les règles et les procédures de cette organisation, le gouvernement espagnol lançait un plan d’actualisation accélérée dans la provincialisation du Sahara, décidée en 1958 dans la foulée de ces changements, la création d’un réseau de communications, la croissance des villes et la sédentarisation des nomades, cependant la plupart des Sahraouis continuèrent leur vie nomade, régie par leurs pratiques coutumières.

Durant toute la période de la colonisation, les gouvernements espagnols successifs nièrent ainsi la nature politique de la résistance de la population sahraouie, et ce jusqu’à ce que cette dernière exprime des revendications dans un langage armé aux forces politiques. Ce n’est en effet qu’à partir de ce moment-là que la dimension véritablement de la résistance sahraouie fut véritablement reconnue par les autorités espagnoles. Toutefois il n’y a pas vraiment de rupture dans les modes d’action politique depuis les années 1970, date à partir de laquelle les Sahraouis, alors sous domination espagnole, commencèrent à s’organiser pour revendiquer leur droit à l’autodétermination.

Cependant lors du départ des espagnols, au terme d’un pacte commun tenu en secret un transfert passation de pouvoirs entre deux puissances colonisatrices, le régime du Palais prend possession de cette terre au moyen d’une Marche Verte de 350.000 personnes venues des quatre coins du Maroc, une opération gigantesque sur le plan logistique, et ceci avait été un coup de maître pour revendiquer des territoires du sud, un coup monté, qui n’avait rien d’un élan populaire contrairement aux apparences, l’annexion du Sahara Occidental a fait l’objet d’un troc secret entre l’Espagne et le Maroc en échange le régime du Makhzen est tenu de s’abstenir de toute revendication sur les villes espagnoles de Ceuta et Melilla bénéficiant du statut de cités autonomes.
Telle est le pacte secret entre les 2 monarchies coloniales !
Parallèlement : la mise du Sahara sous administration marocaine a été fortement contestée, ce qui avait engendré un exode de plusieurs milliers de Sahraouis vers Tindouf en territoire algérien pour fuir l’occupation marocaine par ce coup de force, et sanglante pendant plusieurs mois.
Résultats des courses, la monarchie Marocaine est tout à fait insignifiante dans l’échiquier géopolitique mondial, elle vit des subsides de l’Europe et des états du Golfe, le régime Marocain est fortement endettée et les aides Allemands on été suspendues, sans compter que l’image de milliers d’adolescents (8000 dont 1500 mineurs) fuyaient le Maroc pour se réfugier dans les villes espagnoles de Ceuta et Melilla reste gravée dans tous les esprits et ne constitue que l’arbre qui cache la forêt. 

Le Maroc compte une quarantaine de  Partis Politiques, la plupart créée par le Makhzen., mais aucun ne peut prétendre bénéficier d'une quelconque popularité, avec un illettrisme record, un gouvernement a deux têtes dont l’un est fantoche, le Maroc n’est ni une puissance économique ni une puissance militaire, mais, seulement une  économie basée sur le tourisme aléatoire.

Certains accords de coopération ayant pour objet la modernisation libérale du Maroc, sont signés principalement avec la France entité toujours protectrice du régime Marocain, cette indépendance factice, une autonomie interne avec un large assouplissement du régime du Protectorat qui prévoyait l’accession du Maroc au «statut d’État indépendant, uni à la France par les liens permanents d’une interdépendance librement consentie et définie.»

Alors pourquoi les dirigeant du régime Marocain, persistent dans leur entêtement et continuent encore et toujours à nourrir cette interdépendance qui devient  forcément vassal, pour ne pas dire vénal !!!!!
Nul ne le sait !!!!!

Le Maroc, c’est un peuple merveilleux qui regorge d’intellectuels nationalistes, de hauts cadres et de personnalités politiques expérimentées, aptes à diriger le pays vers un avenir meilleur. Quant au passé millénaire du Maroc, slogan lancé par la presse du Palais, je ne peux que dire « Arrêtez donc d’être aussi complexé et de croire que vous êtes le nombril du monde ».
Je conseille  vivement de prendre des cours d’Histoire du Maroc avant de venir donner des leçons aux autres, notamment à vos voisins. Je parle de la vraie Histoire pas des contes des mille et une nuits qui tient lieu d’histoire officielle dans les manuels scolaires du royaume enchanté

Pour le petite histoire je retient celle du Moghreb Athlétic de Tétouane, (sous protectorat espagnol. ce club a évolué  dans le championnat national espagnol aux côtés du Real Madrid, du FC Barcelone ou encore de l’Atletico Madrid,) durant la Botola Pro en 2012 gagne pour la première fois de son histoire le championnat marocain, Ce titre a été gagné à l'issue de la dernière journée, le match l’opposait au FUS (Union Sport de Rabat), au stade de la Capitale. Le FUS ne jouait pas contre l’équipe d’une ville, mais contre celle d’une région : les médias parlaient alors d’un match du FUS contre le nord du Maroc, et des supporters (plus de 45 000 personnes) de toutes les villes du Nord/Rif s’étaient déplacés pour suivre le match.

Dans le stade, les symboles de Jbala et des Rifains étaient affichés : chachiya (chapeaux jabli), mandil (drap multicolore) drapeaux et insignes amazighes.
A l’issue du match, les supporters chantaient tous :    jabliya rifiya o machi’robiya.

C'est-à-dire que la Botola Pro est gagnée par des Jbala et non par des ’robiya, en référence à l’appellation que l’on donne aux campagnards du Centre.

C’est le Nord qui s’impose au Centre à travers un match de football ; gagner contre l’équipe de la capitale, ce n’est pas uniquement la victoire d’une équipe mais bien celle d’une région.
L’identification par la catégorisation Jabli et ’robiya, rend visible la déchirure importante de la population d’un même espace. Tout visiteur à cette région (Nord) sera frappé par l’état de pauvreté dans lequel vivent aujourd’hui les habitants du Rif. 
L’histoire de ce match de football résume la fragilité de la séparation entre le Centre et le Nord, ce Nord qui reste toujours le symbole de la contestation contre l’injustice sociale et économique Il montre la dynamique complexe qui les relie tous deux, mais révèle surtout la complexité et la fragilité de la construction du Royaume Marocain.

Force est de constater, en guise de conclusion, que la presse du makhzen sonne les tambours  de guerre, c’est encore une histoire de personnes pensantes pour qui le peuple ne compte pas et pour lui dire que c’est juste une sorte de pied de nez de la presse du Makhzen marocaine au soutien algérien aux sahraouis, dictent par les  élites marocaines et par extension les classes moyennes qui vivent dans le sillage du Palais se complaisent dans une zone de confort matérielle. Le schizophrène marocain qui se suffit de sa bulle royale, sert aujourd’hui d’alibi et qui se meurt dans les arcanes du Palais.

En tant qu’Algérien, ayant reçu sa part d'indignation, d'amertume et de douleur, comme les algériens, sans être dans une cour de Versailles, je commence par un simple reproche, ce sera également par pure ignorance, sans s'en douter le moins du monde, qu’une guerre, restera au yeux du peuple algérien, une véritable insulte et un acte biscornu tout comme aux yeux du peuple Marocain.
Je ne me réjouirais pas de voir éclater une guerre entre le Maroc et l’Algérie. Des guerres, il y en a eu assez. Une guerre, c’est beaucoup de familles détruites pour rien, des destructions massives de populations pour arrivée en fin à demander une réconciliation et une négociation, Alors autant le faire maintenant.

L’Algérie n’a jusqu’ici aucune prétention sur ce territoire, les revendications exprimées par les autorités du pays sont claires, elles disent haut et fort: l’autodétermination des peuples sous domination coloniale, par la voie souveraine des référendums libres et réguliers.
Mais le Maroc ne l’entendait pas de cette oreille, en limitant le choix des populations sahraouies entre une marocanité du Sahara occidental ou une autonomie, toujours sous souveraineté marocaine, excluant une troisième question sur le choix ou l’option de l’indépendance.
Désolé, pour mes amis Marocains, c’est le point de vue d’Algérien de l’Algérie profonde !!!

https//kadertahri.canalblog.com/

6
Corrupters come from all types of people brother.  Their punishment is severe in the Glorious Quran.  Allah Almighty also spoke about the people of Israel will dominate the earth and have a great deal of wealth and work to scheme, plot and corrupt:

www.answering-christianity.com/jews_dominance_on_earth.htm
www.answering-christianity.com/dajjal.htm
www.answering-christianity.com/666.htm
www.answering-christianity.com/convert_christians.htm


Take care,
Osama Abdallah
7
GENERAL TOPICS | BOARD ANNOUNCEMENTS / Re: barana's gospel
« Last post by QuranSearchCom on October 12, 2021, 07:34:10 AM »
Wa Alaikum As'salam Wa Rahmatu Allah Wa Barakatuh,

I have no opinion about it.  Please visit: https://www.answering-christianity.com/barnabas.htm

Take care,
Osama Abdallah
8
Holy Quran

6:137 And it was adorned for the polytheists, by their partners, to kill their children in order to turn them and to confound their system for them. Had God willed they would not have done this, so ignore them and what they invent.

14:46 Andthey schemed their scheming, and their scheming is known to God; and their scheming was enough to make the mountains cease to exist.

2:205 And if he gains power, he seeks to corrupt the earth and destroy its crops, and the lineage. God does not love corruption.

Peace
9
GENERAL TOPICS | BOARD ANNOUNCEMENTS / Re:barnabas gospel
« Last post by Onur on October 10, 2021, 10:44:47 AM »
salam alaikum ve rahmatullahi barakatuh
Dear brothers and sisters, I have a question, what do you think about the Gospel of Barnabas some claim that this Gospel was written in 16 centuries of Muslims what do you think?
10
GENERAL TOPICS | BOARD ANNOUNCEMENTS / barana's gospel
« Last post by Onur on October 10, 2021, 10:36:31 AM »
salam alaikum ve rahmatullahi barakatuh
Dear brothers and sisters, I have a question, what do you think about the Gospel of Barnabas some claim that this Gospel was written in 16 centuries of Muslims what do you think?


Pages: [1] 2 3 4 5 ... 10

What's new | A-Z | Discuss & Blog | Youtube